L'Espace Ser

Langue:
PortuguêsEnglishFrançaisEspañolItaliano
par Transposh - plugin de tradução para wordpress

Dépositions

Les témoignages suivants sont des rapports d'enfants, jeunes et adultes qui participent ou ont participé aux pratiques/thérapies de l'ONG, ainsi que les membres de la famille et/ou les tuteurs. Leurs noms ont été changés pour préserver la confidentialité et la vie privée des déposants..

Espaço SER est entré dans nos vies au début de cette année et nous a beaucoup aidés. Il était un diviseur pour nous de comprendre ce que notre fils traversait. Nous étions totalement perdus et ne comprenions pas la meilleure façon de l'aider.. On voit aujourd'hui que les activités proposées par l'ONG lui ont fait beaucoup de bien. participer activement, créé de nouveaux liens et aime toutes les activités. Se fait un devoir de participer et d'exprimer ce qu'il ressent et ce qu'il pense des sujets proposés dans les rondes de conversation.

L'ONG nous a fait comprendre que nous ne sommes pas les seuls à traverser ce processus de dépression, qu'il faut en parler et être toujours à l'écoute de l'autre. Nous avons un long chemin à parcourir, mais sachant que nous avons du soutien, Cela fait une différence.

Nous n'avons qu'à remercier tous les participants et les bénévoles.

Andréa,
La mère de Murillo 21 ans ou plus

L'ONG Espaço SER, c'est un endroit où vous vous sentez bien accueilli. sont toujours à votre disposition, apporter beaucoup de joie. Surtout avec la pandémie actuelle, nous avons besoin de quelque chose pour nous garder heureux. Les cours sont dispensés avec des moniteurs accueillants, qui écoutent tout ce qui s'est passé dans leur vie quotidienne, te détendre, vous apporter le soutien et le soutien dont vous avez besoin. Je me sens toujours assez joyeux et détendu avec les cours, donner une paix intérieure indescriptible.

Nous avons rencontré l'ONG Espaço SER en janvier 2020. Nous avons été très bien accueillis par les hôtes bénévoles et par Fernando. Combien d'affection et d'attention il nous a donné le premier jour et petit à petit nous avons réalisé qu'il est toujours comme ça, avec tous ceux qui le cherchent. Puis nous avons rencontré Tânia qui fait aussi tout avec beaucoup d'amour! C'est merveilleux de voir ces parents qui ont traversé une si grande souffrance et ont transformé toute la douleur en amour pour se propager aux personnes qui traversent un moment de dépression ou qui souffrent de certains troubles.. Ils adoptent des jeunes comme leurs propres enfants, ouvrir l'ONG avec tant d'activités merveilleuses, comme le yoga, Reiki, l'art-thérapie, la photographie, Taï chi, entre autres. Mon fils aime beaucoup participer à l'ONG et j'ai remarqué qu'il s'en sort toujours très bien!

Les activités sont très bonnes pour lui et complètent tout le travail du psychiatre et du psychologue. Il fait de la thérapie pour l'ONG et ça l'aide beaucoup. ma gratitude éternelle à vous!

Mon fils est dans une école où il a été bien accueilli et avec de très bons professionnels. Et depuis un certain temps, ils attirent mon attention et j'ai également remarqué que mon fils aujourd'hui avec 13 les années viennent dans un état de souffrance intérieure avec beaucoup de nuances... Mais cela génère chez lui et chez ceux qui l'aiment ou le suivent de près, de l'insécurité et de la peur, comme c'est le cas des professionnels de l'école. A la recherche de lieux ou de personnes qui pourraient nous aider, nous avons pris contact avec Fernando, l'un des fondateurs de l'ONG Espaço SER où nous avons été accueillis avec beaucoup d'attention et d'amour. Nous savons que rien ne change du jour au lendemain et aujourd'hui, il est aidé, partager leurs expériences avec des activités telles que l'art-thérapie, musicothérapie et plus, avoir des contacts avec d'autres adolescents qui ont les mêmes peurs et insécurités. Ils échangent expériences et solutions, entraider. je suis responsable de lui, Je suis également accueilli par l'ONG Espaço SER, parce que nous savons que nous devons tous aller bien, nous sommes des bases pour nos enfants car ils font partie de notre chemin.

L'ONG avec tous ses participants qui la composent sont très accueillants et d'une affection incommensurable… dans chaque mot de force et d'aide. Je suis très reconnaissant à l'ONG Espaço SER.

Parler de l'ONG "Espaço SER - Casa Matheus Campos" c'est parler de gratitude et d'amour.

Connaître cet endroit était pour moi comme trouver une oasis au milieu du désert où je me suis retrouvé avec la rareté de l'espoir et ma conviction religieuse qui me faisait bouillir la cervelle.

Mais Dieu ne m'a jamais abandonné, mettre des "anges" dans ma vie, pour m'apprendre, dirigez-moi et soutenez-moi dans les moments difficiles et c'est dans l'un de ces moments que "Legões de Anjos" est apparu dans ma vie et celle de mon fils avec le nom de l'ONG "Espaço SER - Casa Matheus Campos", apportant protection, connaissance, aide et amour.

mon fils finira 2 années dans l'ONG, son amélioration et son développement par rapport à la maturité sont clairs, connaissance de soi, confiance en soi, estime de soi et courage...

Je sais que c'est un long processus, mais pas impossible, que chaque réalisation doit être valorisée, que nous avons nos limites, nos difficultés... mais cela ne nous empêche pas d'être heureux, apprendre à s'accepter et à rêver.

J'ai appris qu'il faut s'unir pour se renforcer et ainsi aider ceux qui traversent le même problème.

Merci ONG « Espaço SER »

Je suis la mère de Camila et j'ai rencontré l'ONG Espaço SER - Casa Matheus Campos dans l'un des nombreux moments difficiles après son hospitalisation. Je voulais avoir un endroit où elle pourrait être accueillie et créer des liens avec des gens qui pourraient comprendre ses sentiments et ses afflictions.. Et c'est dans l'ONG qu'elle a trouvé, grâce au dévouement de chacun et aux thérapies et pratiques professionnelles, un espace à elle, vous faire surmonter les moments difficiles avec plus de tranquillité et d'équilibre. Sur ce chemin d'amour et de lumière aujourd'hui je vois ma fille une personne plus forte et plus heureuse. Je souhaite que plus de jeunes puissent se retrouver grâce au merveilleux travail que vous faites !!!

Lumière et mon éternelle gratitude.

L'expérience d'être mère d'un jeune avec une personnalité borderline représente un apprentissage et des défis quotidiens... il est nécessaire de comprendre les signes les plus subtils d'une personne que l'on aime beaucoup. Il faut développer le don de perception… Il faut reconnaître toutes ses ombres, pouvoir se déshabiller devant le fils et, offrant ainsi la meilleure façon d’aller de pair…

Ce chemin n'est pas facile, mais devient plus léger avec de l'aide, Compagnonnage et empathie des ONG…

Je suis éternellement reconnaissant de vous avoir à nos côtés…

Je m'appelle Fernanda et j'aimerais raconter notre histoire. Ma fille Clara à quatorze ans a commencé à montrer les premiers symptômes de dépression après avoir été victime d'intimidation à l'école. Nous avons cherché une psychiatre de renom et elle a été médicamentée.

Elle a fait des dessins et a dit qu'elle ne retournerait jamais à l'école. Commencé à ne pas sortir du lit, même pas prendre une douche et griffonner des bêtises.

Automutilation, colère et yeux intenses. Sa posture s'inclina et elle ne portait que du noir.. Je n'imaginais que des formes de suicide. Comment? Quatorze ans, aimé, dans une famille stable, aimant. comment était-ce possible? L'évolution a été rapide. A raté l'année scolaire parce qu'il n'a pas pu fréquenter la nouvelle école. L'année suivante n'a pas non plus assisté. Nous ne pouvions pas croire comment elle s'est transformée, ma petite fille parle de mourir. Incroyable, d'une manière si terrible pour tout parent de comprendre l'impuissance de cette situation. Comprendre que nous sommes incapables de sauver notre propre fille, pour la défendre du mal, de tristesse, c'est désespéré. Lorsque nous nous sommes retrouvés impuissants, j'ai demandé à Dieu de m'aider à être avec des gens qui pourraient l'aider.. C'était tout ce que je demandais avec ferveur., dans un désespoir fou. lors d'une consultation, notre pédiatre et homéopathe, qui accompagne Clara depuis sa grossesse, puis nous a référés à l'ONG Espaço Ser et dans un appel téléphonique, au milieu des frissons et des larmes, parce qu'à ce moment j'ai senti qu'on m'avait répondu, mais je ne savais pas combien, on connait l'ONG au départ. Clara a été soutenue le même jour et bientôt elle assistait à des activités quotidiennes et l'amour qu'elle a reçu était si grand que, jusqu'à aujourd'hui, à seize ans, pendant la pandémie, ne cesse de participer activement, principalement de la roue de conversation, musicothérapie, le yoga, entre autres.

Trouver d'autres personnes qui vivent la même situation, l'a fait ne plus se sentir seule. Elle est aimée et a appris à aimer. A appris à se sentir bien dans sa peau et à traverser les luttes quotidiennes de la dépression. Je ne pourrais pas remercier tous ces bénévoles qui sont des personnes exceptionnellement merveilleuses. Des personnes spirituellement évoluées dans une communion d'amour fraternel. Je tiens à remercier Milène, Sandra, psychologue Maria Delia, et tous les autres bénévoles pour le soutien que ma fille a eu, c'est indescriptible! Marcher à vos côtés est le plus beau cadeau du monde. Tania et Fernando, une vie de gratitude est trop peu pour remercier de nous avoir tous sauvés! Merci! Gratitude! Amour! bénédiction à toi.

C'était un cadeau de cette quarantaine de rencontrer l'ONG Espaço SER. fais-en 5 mois que ma fille fréquente l'ONG Online, Art-thérapie et yoga. C'est agréable de la voir participer et interagir toute heureuse. Ces activités sont accueillantes en ce moment d'isolement et d'anxiété que nous vivons dans cette pandémie. A eu une amélioration du sommeil, dans la peur et l'insécurité.
Gratitude, un mot qui résume cette dernière année. Il y a un an, septembre 2019. J'ai décidé de mettre fin à mon cycle de vie, J'avais traversé les pires moments de ma vie ces derniers mois.. je ne voyais plus l'intérêt, ma routine était juste allongée sur mon lit en pleurant, sentir un immense vide qui m'a tout pris. Parfois quand j'ouvrais les yeux le matin, Je me suis demandé ce que je faisais encore ici. J'ai toujours eu un suivi psychologique et psychiatrique, ce qui heureusement était un point très positif, car je sais qu'il y a des milliers de personnes qui vivent le même problème que moi et qui n'ont jamais eu de professionnel pour les accompagner. Nous sommes dans un mois très significatif, car c'est le mois où les problèmes psychologiques deviennent plus visibles. Il y a beaucoup de débats sur le suicide. Quelque chose que, en tant que survivant d'une tentative de suicide, je voudrais que ce soit très clair, c'est que lorsque tu prends la décision ardue de mettre fin à ta propre existence, il y a une douleur incommensurable. Ce n'est pas une façon d'attirer l'attention comme la plupart des gens le pensent.. ce n'est pas une blague, C'est un problème qui a touché des milliers de personnes dans le monde, quelle que soit votre classe sociale ou votre couleur de peau. Si vous avez des problèmes psychologiques ne vous taisez pas, trouver un professionnel qui peut vous aider, chercher des ONG qui travaillent avec l'aide thérapeutique. Cela vous aidera beaucoup. Vous n'êtes pas seul dans ce combat., il y a plusieurs personnes de lumière prêtes à vous aider. Ici, je laisse mes remerciements à mon psychologue, Espace SER – Maison Matheus Campos, à mon oncle qui a toujours trouvé les meilleurs mots pour m'aider, ma tante et toute ma famille. Tu n'es pas seul! beaucoup de lumière pour toi.

On m'a diagnostiqué une dépression majeure autour 18 ans ou plus, J'ai été hospitalisé dans une clinique psychiatrique et je n'y voyais aucun sens.. Au 19, J'ai été isolé pendant près d'un an à la maison sans perspectives. Je ne pensais plus à l'avenir... Et c'est là que j'ai décidé de me donner une chance de vraiment me faire plaisir. Entre hauts et bas, Je cherche mon équilibre intérieur.

Quand nous avons commencé à être mis en quarantaine, je n'ai pas eu trop de choc, parce que j'étais en thérapie et en suivi psychiatrique depuis un moment. Nous avons également commencé à faire les mêmes activités en ligne. Nous n'avons pas de contact physique, mais nous pouvons profiter des activités de la même manière; alors, Tout cela aide beaucoup en cette période de pandémie.